Poussières d'étoiles (17/12/16) - La revue de presse - Les Mattagumber
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Mattagumber

Les Mattagumber

Spectacles en plein air. Théâtre - Musique - Danse - Chant - Poésie...


Poussières d'étoiles (17/12/16) - La revue de presse

Publié par mattagumber sur 15 Décembre 2016, 22:29pm

Catégories : #Mattagumber, #Mooslargue, #Spectacle en plein air, #Musique, #Spectacle, #Altkirch, #Contes, #Cracheurs de feu, #Forêt Enchantée, #Légendes

Poussières d'étoiles (17/12/16) - La revue de presse

Animations dans le cadre de la Forêt enchantée

Des contes divins

Samedi après-midi, à la tombée de la nuit, les Mattagumber ont investi la Forêt enchantée de leurs costumes incroyables et de leurs contes divins. En quatre points de rencontre, ils ont animé les lieux de manière humoristique et très poétique.

De grands personnages montés sur échasses, vêtus de blanc et de guirlandes bleues lumineuses, ont accueilli les nombreux visiteurs à l’entrée de la Forêt enchantée. La troupe des Mattagumber présentait samedi en fin d’après-midi son spectacle Poussières d’étoiles, un échange inédit entre musique et contes.

Par groupes, les visiteurs ont déambulé avec leur guide, faisant une halte bienvenue au cours de laquelle les saltimbanques ont joyeusement conté, joué, fait de la musique ou craché du feu, mettant en exergue les Dieux et les étoiles sous forme de jolis parallèles littéraires.

Une troupe chaleureuse

Les quatre étapes ont été parcourues en une heure pleine, le froid ambiant ayant véritablement fondu sous la chaleur émise par cette troupe toujours enjouée et pleine de surprises.

Pour la deuxième année de participation à l’animation de la Forêt enchantée, les Mattagumber, originaires de Mooslargue, sont toujours aussi accueillants, pour le plus grand ravissement d’un large public.

G.C.G.

Légendes : Un accueil lumineux et sur échasses - La Grande Ourse a donné lieu à de drôles de mimes - Un cracheur de feu au nom de Zeus - Les contes se font toujours en musique (photos DNA)Légendes : Un accueil lumineux et sur échasses - La Grande Ourse a donné lieu à de drôles de mimes - Un cracheur de feu au nom de Zeus - Les contes se font toujours en musique (photos DNA)
Légendes : Un accueil lumineux et sur échasses - La Grande Ourse a donné lieu à de drôles de mimes - Un cracheur de feu au nom de Zeus - Les contes se font toujours en musique (photos DNA)Légendes : Un accueil lumineux et sur échasses - La Grande Ourse a donné lieu à de drôles de mimes - Un cracheur de feu au nom de Zeus - Les contes se font toujours en musique (photos DNA)

Légendes : Un accueil lumineux et sur échasses - La Grande Ourse a donné lieu à de drôles de mimes - Un cracheur de feu au nom de Zeus - Les contes se font toujours en musique (photos DNA)

Poussières d'étoiles (17/12/16) - La revue de presse

La mythologie grecque s’invite dans la Forêt enchantée

La féerie a une nouvelle fois opéré samedi soir dans la Forêt enchantée à Altkirch où la troupe des Mattagumber s’était invitée pour conter des légendes grecques dans son spectacle « Poussières d’étoiles ».

Quatre lieux différents, aussi mystiques et mystérieux les uns que les autres dans une Forêt enchantée où chacun se sent épier par d’étranges regards. La troupe des Mattagumber, composée d’une trentaine de comédiens, jeunes et adultes, musiciens et conteurs, rehaussés sur des échasses ou crachant le feu a déambulé samedi soir autour de l’église Notre Dame d’Altkirch, dans une contrée ensorcelée.

Poussières d’étoiles

Ils ont conté des légendes grecques, sous le regard émerveillé d’une multitude d’enfants et de parents. Et c’est ainsi que ce public tout acquis à cette déambulation nocturne a (re) découvert une part de la mythologie grecque.

Cette année, la troupe des Mattagumber avait choisi de conter l’histoire de quatre constellations : la Lyre, le Dauphin, Orion et la Grande Ourse, dans un spectacle haut en couleur intitulé « Poussières d’étoiles ».

Entre musique intimiste, poésie visuelle et contes universels, les comédiens ont plongé le public dans un monde imaginaire, au cœur des légendes grecques et les ont également projetés tout en haut dans le ciel, dans une autre galaxie où règne la paix.

F.I.

Légende photo : Habillés comme des extra-terrestres, les comédiens de la troupe les Mattagumber ont fait voyager le public dans des contrées lointaines. Photo L’Alsace.

Légende photo : Habillés comme des extra-terrestres, les comédiens de la troupe les Mattagumber ont fait voyager le public dans des contrées lointaines. Photo L’Alsace.

Poussières d'étoiles (17/12/16) - La revue de presse

Altkirch - Forêt enchantée

Poussières d’étoiles

Après une première incursion dans la Forêt enchantée l’an passé, avec le spectacle de rue Mattaféeries, la troupe des Mattagumber, connue pour ses créations estivales, se produira une nouvelle fois à Altkirch ce samedi pour un échange inédit, entre musique intimiste, poésie visuelle et contes universels.

À la découverte de quelques grandes constellations avec les joyeux lurons de la troupe. PHOTO archives DNA

Le nez au vent, la tête dans les étoiles, des flammes au fond des yeux et les pieds sur Terre, des êtres mystérieux et enjôleurs, venus de l’autre bout de la galaxie, donneront vie samedi aux décors de la nouvelle Forêt enchantée, tout autour de l’église Notre-Dame d’Altkirch.

Grâce à cette plongée imaginaire au cœur d’anciennes légendes grecques, le public pourra découvrir l’histoire, non dénuée d’humour, de quelques grandes constellations : la Grande Ourse, Orion, le Dauphin et la Lyre.

À charge pour les spectateurs de suivre la trentaine de membres de la troupe, musiciens, conteurs, échassiers, cracheurs de feu ou créatures mystérieuses, qui formeront des groupes pour entraîner les gens à plusieurs endroits.

Légende de la photo : " À la découverte de quelques grandes constellations avec les joyeux lurons de la troupe. PHOTO archives DNA"

Départs toutes les 10 mn

Un départ aura lieu toutes les 10 à 15 minutes, entre 17 h 30 et 18 h 30 à partir de l’entrée de la Forêt.

« Jeunes ou vieux, riches ou pauvres, les constellations sont pour nous toutes les mêmes. Nous sommes tous des poussières d’étoiles ! », clament les Mattagumber. La troupe, originaire de Mooslargue, qui se produit pour la deuxième année consécutive au sein de la Forêt enchantée, a repris et enrichi sa panoplie de costumes pour l’occasion.

Samedi 17 décembre, dans la Forêt Enchantée autour de l’église Notre-Dame d’Altkirch. Départ toutes les 10-15 minutes entre 17 h 30 et 18 h 30. Rendez-vous à l’entrée de la Forêt. Tout public. Gratuit.

Poussières d'étoiles (17/12/16) - La revue de presse

Altkirch - Animations dans le cadre de la Forêt enchantée Entre musique, poésie et contes

Le centre-ville d’Altkirch, dans le Sundgau, accueille de multiples animations ce week-end dans le cadre de la Forêt enchantée.

Légende : La troupe des Mattagumber de Mooslargue. PHOTO archives DNA

Le coup d’envoi est donné à 14 h ce samedi 17 décembre avec les Rendez-vous contés , une rencontre tout en déambulation autour de la Forêt enchantée assurée par la pétillante conteuse Anne Hengy. La suite à 15 h 30 avec Les contes du froid à la médiathèque du Sundgau.

À partir de 17 h 30, place aux joyeux lurons de la troupe des Mattagumber, originaire de Mooslargue, avec le spectacle Poussières d’étoiles. À charge pour les spectateurs de suivre la trentaine de membres, musiciens, conteurs, échassiers, cracheurs de feu ou créatures mystérieuses, qui formeront des groupes pour entraîner le public en plusieurs endroits de la Forêt. Un départ aura lieu toutes les 15 minutes jusqu’à 18 h 30.

Côté musique, le trio féminin des Sacrées Cordes se produira à 20 h à l’église de Carspach.

La journée de dimanche sera aussi largement dédiée aux histoires avec Les rendez-vous contés et les Contes du froid d’Anne Hengy, respectivement programmés à 14 h et 15 h à Altkirch.

La Compagnie des Quidams assurera le final avec le spectacle Fiers à cheval. Une harde de chevaux blancs et ivoire, sculptés dans des matières gonflables de grandes dimensions, seront mis en mouvement par des marionnettistes.

 

Poussières d'étoiles (17/12/16) - La revue de presse

Altkirch

Les Mattagumber en spectacle avec « Poussières d’étoiles »

La troupe des Mattagumber sera en déambulation dans la Forêt enchantée d’Altkirch, ce samedi 17 décembre à partir de 17 h 30, avec son spectacle inédit, « Poussières d’étoiles ». Entre musique intimiste, poésie visuelle et contes universels.

Légende photo : La troupe des Mattagumber présentera son nouveau spectacle, « Poussières d’étoiles », en déambulation autour de l’église.Photo  L’Alsace/
La troupe des Mattagumber présentera son nouveau spectacle, « Poussières d’étoiles », en déambulation autour de l’église.Photo  L’Alsace

Musiciens, conteurs, échassiers et cracheurs de feu de la troupe des Mattagumber seront présents à Altkirch, ce samedi, dans le cadre de la Forêt enchantée. Ils présenteront leur fantaisie déambulatoire intitulée Poussières d’étoiles , durant une heure. Départ toutes les 10 à 15 minutes entre 17 h 30 et 18 h 30, rendez-vous à l’entrée de la Forêt. Un spectacle ouvert à tous.

« Entre musique intimiste, poésie visuelle et contes universels, la joyeuse troupe des Mattagumber se produira une nouvelle fois à Altkirch, pour un spectacle déambulatoire inédit , annonce le groupe. Le nez au vent, la tête dans les étoiles, des flammes au fond des yeux et les pieds sur terre, des êtres mystérieux et enjôleurs, venus de l’autre bout de la galaxie, donneront vie aux décors de la Forêt enchantée, tout autour de l’église Notre-Dame. Grâce à cette plongée imaginaire au cœur d’anciennes légendes grecques, le public pourra découvrir l’histoire de quelques grandes constellations : la Grande Ourse, Orion, le Dauphin et la Lyre. Jeunes ou vieux, riches ou pauvres, les constellations sont pour nous toutes les mêmes. Nous sommes tous des poussières d’étoiles ! »

Y ALLER Samedi 17 décembre entre 17 h 30 et 18 h 30, départ toutes les 10 à 15 minutes. Rendez-vous à l’entrée de la Forêt enchantée à Altkirch. Spectacle pour tout public, entrée gratuite.

Dans le JDS.

Dans le JDS.

Commenter cet article

Archives

Articles récents