La nef des fous - Vidéo intégrale du spectacle 2004 - Les Mattagumber
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Mattagumber

Les Mattagumber

Spectacles en plein air. Théâtre - Musique - Danse - Chant - Poésie...


La nef des fous - Vidéo intégrale du spectacle 2004

Publié par mattagumber sur 21 Août 2004, 21:26pm

Deuxième spectacle d'été des Mattagumber de Mooslargue (du 17 au 21 août 2004 au château de Ferrette) : "LA NEF DES FOUS, un autre regard"

(début du spectacle à partir de 4 minute 30)

 

 

 

 

EMBARQUEMENT IMMEDIAT POUR LA NEF DES FOUS

Qui sait réellement ce qu'est la folie ?
Folie douce ? Folie furieuse ? Folie des grandeurs ? Folie destructrice ou bien folie créatrice ?
Fous du roi, fous de carnaval ou simplement fous de joie ?
Qui donc est le fou ?
Entre folie et raison, combien la frontière est-elle difficile à déterminer !

Lorsque quelques hommes sortent des rangs, ne sommes-nous pas tentés de crier tous en chœur : « A bas les fous ! » ? Car le fou, c'est bien souvent l'Autre, c'est celui qui diffère et ne nous ressemble pas.

Nef-des-Fous.jpgMais ne recelons-nous pas tous une part de folie que nous refoulons plus ou moins selon les lieux et les circonstances, que nous cachons plus ou moins bien aux autres ou à nous-mêmes ?
Nul, sans doute, ne peut prétendre à la sagesse absolue...

Et que serait d'ailleurs une vie sans folie ? Sage comme une image... Figée dans la glace de la raison tyrannique... Un brin de folie, n'est-ce pas le meilleur remède contre l'ennui et la monotonie ? Oui, mais à quelle dose ?

L'absence de folie, serait-ce alors la pire des folies ? Oppression totalitaire, néant créatif, aliénation des individus dans une société ankylosée qui impose son moule...
Le tricot, les affaires, la guerre...
Métro, Boulot, Dodo...
« Das esch racht ! »

Qui peut supporter une telle violence sans finir par exploser ?
La guerre, les meurtres, la misère : voilà la folie des hommes sous un autre jour... C'est la folie qui mène à la mort à travers le déchaînement des pulsions destructrices. Sommes-nous tous blancs de cette forme de folie ? Qui peut affirmer que jamais il ne cédera à la barbarie ou à l'injustice ?

La vie, la mort... Deux faces de la même pièce, deux phases de l'éternel retour de toutes choses. Car tel est le paradoxe humain : sang qui coule dans les veines et donne la vie, sang de l'accouchement et du renouvellement des générations, mais aussi sang qui coule sur le sol et répand la mort...

Rotation-de-DSC02620.JPGQu'est-ce alors qu'un sage ? N'est-il pas un fou conscient de sa propre folie, qui l'entretient, la contrôle et s'en inspire ? La folie comme moteur de la vie : « Quelque part en moi, elle est l'enfant toujours vivant dans la nuit de l'inconscient »... Folie maîtrisée du carnaval et démesure de l'artiste, savant fou ou génie incompris...

Le voyage au cœur de la folie ouvre aussi les portes de la liberté.

Mais n'est-ce pas aussi par l'humour (c'est-à-dire par l'esprit) que nous conjurons nos démons ?

Les Mattagumber auraient-ils définitivement un grain ???


Sébastien Brant, humaniste alsacien du 16ème siècle, publia à Bâle son œuvre intitulée « das Narren Schyff » un jour de Carnaval de l'an 1494.
Inspiré des mœurs de l'époque, l'auteur propose, dans ce recueil de 110 poèmes, une caricature des travers et des illusions des hommes.
« Pour les embarquer tous, je veux armer la nef des fous : Felouque, chaland, chalutier, Cargo, galère et voilier Et puis traîneaux et chars à bras, Car une nef ne suffit pas Tant les fous pullulent ici-bas » (S. Brant).
C'est en cherchant à renouer avec les Muses qui ont inspiré S. Brant dans son travail, que les Mattagumber se sont lancés dans cette grande aventure. Sans doute leur folie à eux... Laissez-vous emporter par eux
pour découvrir cette part de folie que chacun comporte !

« Qu'un fou se taise, il passera pour un sage », Publius Syrus



DSC02617.JPGDanseurs, chanteurs, grouilleurs, psychopathes en tous genres :
Les MATTAGUMBER alias Céline Stoecklin, Maud Ceschia, Suzanne Kallmeyer,
Anne Blondel, Sandrine Muller, Carmen Tschamber, Claire Hagenmuller-Colin,
Monique Saly, Sébastien Chabouté, Albin Ceschia, Didier Simon,
Bernard-Erik Smialek, Jean-François Martin, Robin Burglin

Bouffon :
Henri Fritsch

Musiciens, bruiteurs, compositeurs et arrangeurs :
Jacky Saly, Valère Kaletka, Nicolas Jarrige, Eric Hartmann,
Thomas Lavarenne, Mathieu Lavarenne

Mise en scène et créations :
Sébastien Chabouté, Suzanne Kallmeyer, Henri Fritsch, Maud Ceschia,
Albin Ceschia et tous ceux qui ont bien voulu mettre leur grain de sel...

Chorégraphies :
Sébastien Chabouté, avec la complicité de tous les Mattagumber

Costumes :
Céline Stoecklin, Suzanne Kallmeyer, Claire Hagenmuller-Colin,
Denise Stoecklin, Albin Ceschia

 


Eclairagistes :
Alexandre Lavarenne, Martial Lavarenne

Graphisme et avatar métallique :
Albin Ceschia

Textes :
Jacques Prévert, Khalil Gibran, Alfred de Musset,
Arthur Rimbaud, Paul Eluard, Nathan Katz

Plateau technique :
Albin Ceschia, Martial Lavarenne, Gilbert Déveille,
Alexandre Lavarenne, Laurent Déveille, Nicole Déveille

Merci à Bertram Dunskus pour la mise en ligne.

 

Nef-des-fous-Alsace-170804.jpg

Commenter cet article

Archives

Articles récents