Les aventuriers de la mer s’invitent sur la terre ferme - Les Mattagumber
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Mattagumber

Les Mattagumber

Spectacles en plein air. Théâtre - Musique - Danse - Chant - Poésie...


Les aventuriers de la mer s’invitent sur la terre ferme

Publié par mattagumber sur 14 Août 2012, 09:45am

Les aventuriers de la mer s'invitent sur la terre ferme

 

Les Mattagumber hissent la grand-voile. Avec leurs talents multiples, ils prennent la mer et entraînent le public dans un voyage maritime littéraire et poétique, en danses et en chansons, avec leur nouveau spectacle estival « Hisse et ho ! ». Embarquement les 16, 17, 18 et 19 août, à la nuit tombée.

 

L’Alsace du 14/08/2012

 

mooslargue-sur-plage-photo-luc-stemmelin.jpg

Mooslargue sur plage (photo LS)


« Mystérieuse, dangereuse, merveilleuse, poissonneuse. La mer. Attirante, apaisante, angoissante, fascinante. La mer. Colérique, énigmatique, flegmatique, allégorique. La mer ». La troupe des Mattagumbers prend la mer ce jeudi 16 août. Les comédiens s’improvisent marins avec leur nouvelle production intitulée « Hisse et ho ! ».

 

les-aventuriers-de-la-mer-s-invitent-sur-la-terre-ferme

Pas avare de situation déjantées, Henri Fritsch se jette à l'eau, en toute poésie. Photo Luc Stemmelin

 

Depuis dix ans, les comédiens et musiciens des Mattagumbers, issus de la mouvance folk, invitent le public sundgauvien et d’ailleurs à un événement théâtral très prisé. À la clôture de chaque édition, l’on se demande quelle surprise sera réservée pour l’année suivante. Et chaque année, cette bande de copains réunie autour de Suzanne, Mathieu, Sébastien, Henri, Anne, Céline, Martial et les autres, surprend avec un nouveau défi. Autour de ce noyau dur, les départs et les arrivées de nouveaux comédiens enrichissent la troupe, comme un séjour en mer qui transforme chaque marin à son retour au port, plus fort d’expériences, plus riche de nouvelles cultures. « Après Gilgamesh, l’Oiseau de feu, Gargantua ou Don Quichotte, dans la lignée des spectacles thématiques basés sur les chants de guerre ou sur l’intimité, nous nous attaquons à un nouveau sujet : la mer et les marins », expliquent les scénaristes. « Les différentes facettes de la mer ont été intégrées à un spectacle en plein air, poétique, musical et chorégraphique. Du bestiaire animalier des fonds marins aux plaisirs des bords de mer, de la mer imaginaire aux colères océaniques qui donnent parfois du fil à retordre aux marins, quand ils ne sont pas tout simplement engloutis dans les profondeurs silencieuses du monde des épaves ».

 

une-partie-de-la-troupe-en-repetition-malgre-sa-situation-c.jpg

Une partie de la troupe en répétition. Malgré sa situation continentale, le village de Mooslargue compte une forte tradition maritime à travers plusieurs de ses enfants. Les Mattagumbers mettent cette tradition en images et en sons. Photo DR

 

Entre chants traditionnels de marins, musique, poésie, littérature, théâtre et danse, on croise Boby Lapointe, Salvatore Adamo, Boris Vian, Théodore Botrel, Fernandel ou les frères Jacques, mais aussi Victor Hugo, Pierre Desproges, Marcel Pagnol, Jacques Prévert, Charles Baudelaire, Jean Anouihl, Guillevic, Jean-Paul de Dadelsen, Benoît Duteurtre, le commandant Cousteau ou encore William Shakespeare et des textes tirés de l’Ancien testament. Une profusion des genres déclinée en variations nautiques. La mer est plurielle et autour de l’aspect dramatique de l’épouse de marin qui tricote un chandail avec un point reconnaissable d’elle seule, pour mieux reconnaître la dépouille de son époux en cas de naufrage, la fête, les rencontres exotiques, l’humour s’invitent à la fête. À grands renforts d’accessoires, d’effets spéciaux et d’idées originales. À ne pas manquer.

 

Y ALLER « Hisse et ho ! », à Mooslargue, près de la salle communale, les 15, 16, 17 et 18 août, spectacle en plein air à 21h.

Entrée libre.

Renseignement au 06.88.76.07.00 ou mattagumber@orange.fr

http://mattagumber.over-blog.com

 

Luc Stemmelin

 

 

"Paroles de Mattagumbers"

 

sebastien-koenig-et-guillaume-macchi-ls.jpg

Sébastien Koenig et Guillaume Macchi « Je n’ai pas encore le trac » 

 

Sébastien Koenig et Guillaume Macchi. (Photo LS)

 

Sébastien Koenig et Guillaume Macchi sont membres des Burgdeïfala d’Illfurth. « Je souhaitais depuis toujours faire partie d’un spectacle des Mattagumbers », explique Sébastien. « Cette année, c’est fait et ça me plaît. Je n’ai pas encore le trac, mais j’attends de voir devant le public ».

Quant à Guillaume, il compte quelques expériences théâtrales, déjà avec les Burgdeïfala. « Mais là, c’est autre chose, pour moi, c’est naturel de participer à un tel spectacle. J’apprécie ce qu’ils font depuis de nombreuses années. J’ai hâte de jouer devant le public ».Participants à plusieurs tableaux, avec des rôles variés, en solo ou en groupe, ils se jettent à l’eau pour le plaisir, le leur et celui du public.

 

le 14/08/2012 par LS

 

 

nicolas-lehr-ls

«C’est formidable de réussir une telle alchimie»

 

 

Nicolas Lehr. (Photo LS)

 

Nouveau venu dans la troupe, Nicolas Lehr endosse d’emblée le costume de capitaine. En fait, il est à l’origine du thème développé cet été. « Depuis des années, je suis ces spectacles, j’ai émis l’an dernier l’idée de traiter ce sujet, et la troupe m’a suivi ». Fort de quelques expériences théâtrales, Nicolas apprécie l’ambiance qui règne au sein de cette troupe. « C’est une belle équipe, chacun connaît les compétences de l’autre, sait ce dont l’autre est capable. C’est formidable de réussir une telle alchimie entre danses, chants, musique et spectacle ». En capitaine responsable, on peut penser que Nicolas ne quittera pas le navire de sitôt.

 

 

martial-et-alexandre-lavarenne-ls

Martial et Alexandre Lavarenne la régie son et lumière 

 

Martial et Alexandre Lavarenne. (Photo LS)

 

Martial et Alexandre Lavarenne œuvrent depuis les débuts à la régie son et lumière. « Nous participons aussi à la mise en place de la scène, à la création et à l’installation des décors ».

 

Autodidacte de la technique, Martial apprécie les conseils de l’Agence culturelle d’Alsace. « L’ACA nous prête son matériel et nous donne toujours de bons conseils. C’est quelque chose qui nous aide beaucoup. Nous profitons aussi du soutien de la commune de Mooslargue, d’entreprises ou d’associations voisines, comme les footballeurs de Durlinsdorf, qui nous ont prêté un bateau en bois ». Quand à leurs aptitudes de s’accorder au scénario, « ce n’est pas toujours évident, surtout avec Mathieu qui nous en demande toujours plus », ajoutent les deux techniciens avec malice.

 

 

louis-et-jacky-saly-ls.jpg

Jacky Saly « Musicalement, nous nous connaissons par cœur »

   

Louis et Jacky Saly. (Photo LS)

 

En compagnie de ses compères musiciens Valère Kaletka, Mireille Sengelin et Mathieu Lavarenne, Jacky Saly gère le volet musical du spectacle. « Nous jouons des musiques et chants marins puisés dans le registre traditionnel, plus quelques chansons de variétés liées au thème. Musicalement, nous nous connaissons par cœur, même si nous ne prenons connaissance des morceaux à jouer que depuis peu, nous n’éprouvons pas de mal à nous accorder ».

Pour ce thème sur la mer, Jacky est accompagné pour un morceau à l’accordéon diatonique par son fils Louis, qui fait ainsi ses premiers pas sur la scène. La relève est assurée.

 

 

Luc Stemmelin

Commenter cet article

Archives

Articles récents